Chargement

La ville de Granada est située sur les bords du lac Nicaragua, mais ne semble pas profiter de cet attrait touristique indéniable. Les rives du lac sont désertes. Il y a bien un essai de « Centro touristico » (une sorte de grand parc en bord du lac), mais les aménagements sont quasi à l’abandon. Sinon, les rues de la ville alternent entre quelques petites maisons colorées, des bâtiments « historiques » squattés par des hôtels de luxe, et un bordel d’échoppes de merdouilles chinoises… c’est dommage.

Le tour de la ville est assez rapide à faire (une petite demie-journée). On a ensuite été faire un tour de bateau vers les « isletas de Granada », un archipel de plus de 300 iles (une pour chaque jour de l’année selon la légende) créées par les éruptions du volcan Mombacho. C’est assez joli, surtout en fin de journée avec la lumière du soir (enfin de 15h30-16h00… le soleil se couche tôt).

Le lendemain, direction un trou perdu dans la campagne : Agua Agrias. Il y a une petite communauté qui organise des balades dans la forêt. Direction la « laguna verde » pour 1h30 de marche aller. On n’en a pas vu grand chose avec tous les arbres qui cachaient la vue sur le lac… mais au retour on a pu se baigner dans une rivière pas loin. Très sympa !

Eglise de la Mercad, pas très loin de notre hôtel
Eglise de la Mercad, pas très loin de notre hôtel
Quelques maisons colorées
Quelques maisons colorées
Une autre église à la peinture plus fraîche que la précédente
Une autre église à la peinture plus fraîche que la précédente
La première porte sympa que Fanny a pu prendre en photo
La première porte sympa que Fanny a pu prendre en photo
La Fortaleza de la Pólvora, une ancienne réserve de poudre, qui a ensuite servie de garnison et de prison
La Fortaleza de la Pólvora, une ancienne réserve de poudre, qui a ensuite servie de garnison et de prison
Le "ponton" pour accéder au bateau qui nous emmène vers les isletas
Le « ponton » pour accéder au bateau qui nous emmène vers les isletas
Pêcheur sur le lac Nicaragua (tous les points noirs dans le ciel sont des oiseaux qui essayent d'attraper tous les moucherons qui volent)
Pêcheur sur le lac Nicaragua (tous les points noirs dans le ciel sont des oiseaux qui essayent d’attraper tous les moucherons qui volent)
Poncho, l'un des singes araignées qu'un vétérinaire garde sur l'une des îles
Poncho, l’un des singes araignées qu’un vétérinaire garde sur l’une des îles
Petite ile (elle est peut-être à vendre...)
Petite ile (elle est peut-être à vendre…)
Un autre pêcheur
Un autre pêcheur
Le volcan Mombacho depuis le lac
Le volcan Mombacho depuis le lac
L'un des chevaux qui se baladent sur la plage
L’un des chevaux qui se baladent sur la plage
La laguna verde, ou du moins ce qu'on arrivait à en voir
La laguna verde, ou du moins ce qu’on arrivait à en voir
Notre piscine presque privée près de la communauté d'Agua Agrias
Notre piscine presque privée près de la communauté d’Agua Agrias
La rue du "Marché", sorte de bordel où l'on trouve surtout de la merde chinoise
La rue du « Marché », sorte de bordel où l’on trouve surtout de la merde chinoise
Une autre vue
Une autre vue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En haut