Chargement

Ljubljana est une ville très jeune, avec une scène alternative assez active. Les nombreux graffs qui ornent les murs de la ville témoignent de la vitalité de cette contre-culture en Slovénie, tout comme les deux principaux squats culturels et politiques que sont Metelkova et Rog. Pour découvrir cette facette de la ville, rien de mieux que la visite guidée Ljubljana Graffiti Tour. Organisée par une association d’artistes et de chercheurs, la visite est passionnante !

Depuis 1993, l’ancien quartier général slovène de l’armée yougoslave, au nord du centre-ville, est squatté par des graffeurs, plasticiens et autres artistes de rue. Malgré plusieurs tentatives pour les déloger, le site est aujourd’hui reconnu par les autorités municipales, sous le nom de Avtonomni kulturni center Metelkova mesto (Centre culturel autonome de la ville de Metelkova, ou simplement Metelkova). Sur 12500 m2 de terrain, le site abrite plusieurs bars, discothèques et ateliers. Toutes les façades sont décorées de mosaïques, peintures, graffs, et de nombreuses sculptures ornent les allées. C’est un lieu à voir, de jour comme de nuit.

Depuis 2006, l’ancienne usine de fabrication de vélo Rog est également squattée. Là encore de nombreuses activités sont régulièrement organisées, culturelles et sociales (notamment un Centre social associatif). En juin 2016, le maire de la ville décida d’en finir avec ce squat et envoyé des bulldozers pour le détruire. Des affrontements eurent lieu entre les ouvriers et les squatteurs. La situation a été portée devant les juges et la destruction du site a été suspendue en attendant la décision des tribunaux.

Le squat de Metelkova

Le squat de Rog

Tags sur le mur d’enceinte de Rog

Le chat (cet artistique est super connu sur Ljubljana)

Invader est passé par ici aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En haut